Algérie

Diplomatie : Alger assure que sa réponse à Madrid sera globale et multiforme

Le journal El Confidencial, citant un responsable algérien, assure que la réponse de l’Algérie sera “forte, souveraine et multiforme” après la décision du président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, de changer la position de Madrid sur le conflit au Sahara Occidental, qualifiant la proposition de Rabat de résoudre le conflit au Sahara Occidental de “la plus sérieuse, réaliste et crédible”.

Le journal a recueilli de la manière suivante les actions des autorités algériennes en réponse à la nouvelle position de l’Espagne sur le conflit au Sahara Occidental :

1- Rappeler l’ambassadeur d’Algérie à Madrid, Said Moussi, pour consultation.

2- L’Algérie choisira l’Italie pour approfondir ses relations énergétiques avec l’Europe tout en remplissant les contrats gaziers avec l’Espagne.

3- L’Algérie respectera ses engagements vis-à-vis de l’Espagne tout en œuvrant à la mise en place des hausses des prix du gaz, d’autant plus que les contrats avec Madrid contiennent des clauses contractuelles qui stipulent la révision périodique des prix en fonction de l’évolution du marché.

Le gazoduc Maghreb-Europe (GME) transportait chaque année jusqu’à 13 500 millions de mètres cubes de gaz algérien vers l’Espagne, et grâce au seul gazoduc qui existe actuellement, Medgaz, l’Algérie fournit à l’Espagne quelque 8 000 millions de mètres cubes, bien que sa capacité soit croissante , atteindra près de 11.000 millions.

4- L’Algérie « orientera ses relations vers certains partenaires du sud de l’Europe qui ont investi en Algérie et qui ont entretenu d’excellentes relations traditionnelles avec Alger ».

5- L’Espagne a tenté, au début de l’automne, de faire avorter la fermeture du gazoduc qui passe par le Maroc vers l’Europe ». Wendy Sherman, la deuxième au département d’Etat américain, a fait la même demande le 10 mars au président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Sherman a affirmé qu’il l’avait fait au nom de l’Espagne et de la France, mais a reçu une réponse négative.

6- Le nouveau programme de vols entre l’Algérie et diverses destinations internationales “n’inclut pas l’Espagne”, tandis que l’Algérie a relié jusqu’à quatre aéroports avec des villes espagnoles.

Le journal a également publié un commentaire d’un ancien ambassadeur algérien sur la position de l’Algérie après le changement de position de l’Espagne concernant le Sahara Occidental, disant :

« Si en Octobre nous avions une bonne raison de priver le Maroc du gaz algérien et de fermer le gazoduc entre le Maghreb et l’Europe et bien maintenant on a une autre raison, qui est l’accord du gouvernement espagnol avec les propositions du Maroc sur le Sahara Occidental ».

Le journal reprend la déclaration du ministre espagnol des Affaires étrangères selon laquelle “l’Algérie est un partenaire stratégique, prioritaire et fiable pour l’Espagne, puisqu’elle est son fournisseur de gaz”, tentant de rassurer ses interlocuteurs, qualifiant la réponse algérienne à la décision espagnole de une « crise de colère temporaire ».

Mohammed Mezouar

Éditorialiste en Chef

Articles similaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x