A la uneInternationalMoyen-Orient

La bande de Gaza au bord de l’implosion

Sans explication ni prémisse, je dois souligner que la situation dans la bande de Gaza n’est plus supportable ; que nos deux millions de personnes là-bas ont perdu la capacité de tolérer leur sort et d’avoir de la patience ; et que les factions de la résistance ne sont plus en mesure de maintenir indéfiniment la trêve aux conditions fixées par les agresseurs israéliens. Les médiateurs n’ont même pas rempli l’une des conditions du cessez-le-feu pour une raison très simple : le refus absolu d’Israël de lever le siège injuste, imposé depuis 14 ans.

C’est l’occupation qui a transformé la bande de Gaza en un lieu de mort lente ; un endroit impropre à la vie humaine, selon les mots de l’ancien président américain Jimmy Carter. Il n’y a pas d’approvisionnement régulier en électricité, pas d’eau potable, pas d’approvisionnement régulier en médicaments et la frontière est fermée. Il y a, cependant, un mur de béton construit par l’État d’occupation, donc la bande de Gaza est maintenant une cage. Les personnes ayant besoin de soins médicaux, en particulier les patients atteints de cancer, ne sont pas autorisées à voyager pour recevoir un traitement. La liste des restrictions et des pénuries semble interminable, et est infiniment cruelle.

La situation dans les territoires palestiniens occupés – la Cisjordanie, Jérusalem et la bande de Gaza – n’a pas changé après la bataille de l’Épée de Jérusalem en mai. Les raisons de cette guerre courte mais brutale sont toujours valables, alors que les attaques israéliennes contre Jérusalem et la mosquée Al-Aqsa se poursuivent ; ils ne se sont pas arrêtés, même pas depuis un jour. Des colons illégaux profanent quotidiennement Al-Aqsa, tandis que les attaques contre le quartier de Sheikh Jarrah se sont intensifiées. Les colons sont armés d’une décision des tribunaux israéliens selon laquelle la zone est un quartier juif et les résidents palestiniens sont simplement des locataires.

De plus, l’ennemi a intensifié son agression et sa terreur contre le peuple palestinien et la résistance héroïque — et légitime — à l’occupation. Pas un jour ne passe sans la chute d’au moins un martyr aux mains des forces ennemies, accompagnée d’une escalade du nettoyage ethnique, de la démolition de maisons à Jérusalem et de la saisie d’appartements dans les faubourgs de la Ville Sainte.

Face à cette violence et à cette agression, l’Autorité palestinienne répète simplement son mantra de dénonciation et de condamnation, appelant la communauté internationale à intervenir et à protéger le peuple palestinien du terrorisme sioniste. Il oublie que la communauté internationale est de connivence avec l’occupation. Il néglige également commodément le fait que les accords d’Oslo sont la raison pour laquelle la résistance a été (et est toujours) étouffée et l’étau est resserré autour du cou des combattants de la résistance.

Face à tout cela, notamment à Gaza, les factions ont décidé de reconsidérer le cessez-le-feu que l’ennemi a exploité et de tenir les médiateurs pour responsables de son échec. Nous pouvons être certains que l’ennemi ne reculera pas devant son terrorisme, et qu’il ne lèvera pas le siège ni ne permettra la reconstruction de Gaza. Cela impose de graves responsabilités à toutes les factions. Ils doivent soit accepter le statu quo, soit renverser la vapeur sur l’ennemi et revenir au langage de l’Épée de Jérusalem.

Une explosion à Gaza est inévitable, et Israël doit assumer la responsabilité de ses conséquences pour la simple raison qu’il persiste dans la mort lente de deux millions de Palestiniens.

Compte tenu des circonstances dans lesquelles nous nous trouvons, je pose donc la question suivante : et si la direction palestinienne oubliait la division politique et décidait de saisir ce moment historique et de déclencher la résistance dans toute la Palestine occupée ? Si cela devait arriver, je suis sûr que ce serait le début de la fin pour l’ennemi sioniste.

Article Traduit de l’arabe – Source journal Addustour

Ali Mezouar

Éditorialiste en Chef

Articles similaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x