International

La Corée du Sud et l’Iran négocient la restitution des fonds gelés

La Corée du Sud et l’Iran prévoient de tenir des consultations au niveau de travail le mois prochain à Séoul pour discuter des moyens de démêler les différends de plusieurs années sur les avoirs de Téhéran gelés en Corée du Sud sous les sanctions américaines, a déclaré samedi une source informée, selon Yonhap.

Les relations bilatérales restent tendues, plus de 7 milliards de dollars de fonds iraniens bloqués dans deux banques coréennes sous les sanctions américaines, qui ont été réimposées après que Donald Trump a retiré les États-Unis d’un accord nucléaire de 2015 en mai 2018.

Les responsables de Séoul ont déclaré que les groupes de travail proposés devraient examiner les détails d’un éventuel transfert d’argent une fois les sanctions levées et discuter également d’autres aspects au cas où aucun accord ne serait conclu.

“Les groupes de travail devraient principalement discuter des détails du mode de paiement des actifs iraniens si les États-Unis accordent un allégement des sanctions”, a déclaré la source à Yonhap News sous couvert d’anonymat. “Ils pourraient discuter davantage de la possibilité de reprendre les importations de pétrole d’Iran une fois les sanctions levées.”

L’Iran, qui possède les quatrièmes plus grandes réserves de pétrole au monde, était un fournisseur clé de pétrole pour la Corée du Sud, pauvre en ressources, et importait à son tour des équipements industriels, des appareils électroménagers et des pièces automobiles de Séoul.

La Corée du Sud a importé pour 7,8 milliards de dollars de pétrole d’Iran en 2017, mais elle a arrêté les achats iraniens depuis 2019 en raison des sanctions américaines qui interdisent les exportations de pétrole de la République islamique, selon les données de l’Association coréenne du commerce international.

Trump a démissionné de l’accord nucléaire en violation de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies qui a approuvé l’accord nucléaire, officiellement connu sous le nom de Plan d’action global conjoint (JCPOA).

Les échanges économiques entre l’Iran et la Corée du Sud étaient très intenses avant les sanctions, la Corée avait même promis d’investir pour 25 milliards de dollars en Iran. Un accord pourrait redynamiser les finances iraniennes considérablement.

Mohammed Mezouar

Éditorialiste en Chef

Articles similaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x