A la uneAfrique

La Guinée rejette l’embargo de la CEDEAO contre le Mali

Suite à la décision des membres de la CEDEAO prise au Ghana, de sanctionner le Mali et de le mettre sous embargo sous l’œil approbateur de Paris, voici une intervention de la République de Guinée qui va faire couler de l’encre sur le feuilleton géopolitique de la situation du Mali dans le Sahel.

Après l’Algérie qui suit la situation de très près et appelle à la retenue ainsi que la Russie qui depuis la réunion de l’ONU dédiée à la situation au Sahel s’opposait à la position française de valider ces sanctions disproportionnées en demandant du répit pour le Mali qui se trouve dans une situation instable.

“Faisons preuve du respect nécessaire pour nos collègues maliens. Appuyons leurs efforts compréhensibles visant à rétablir l’ordre dans leur pays et les partenaires les plus adéquats pour cela”, a déclaré l’ambassadeur russe adjoint à l’ONU, Dmitry Polyanskyi, lors d’une réunion du Conseil de sécurité sur l’Afrique de l’Ouest et le Sahel.

“Bien sûr, nous voudrions que les délais pour les élections ne soient pas reportés. Mais nous comprenons les difficultés auxquelles se heurtent les autorités maliennes pour la préparation des élections.

“Sans retour de l’autorité de l’Etat dans plusieurs régions du pays, on ne pourra pas considérer comme fiables les résultats de scrutins”, a averti le diplomate russe.

Toujours le même feuilleton du pays africain qui décide de prendre son destin en main et qui est aussitôt blacklisté par les suppôts de la francafrique… Assistons-nous à une fissure au sein de la CEDEAO ou à un faux consensus qui a été projeté prématurément comme pour aller vite en besogne avec Bamako qui change de partenaires ?

Mohammed Mezouar

Éditorialiste en Chef

Articles similaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x