International

La reprise épidémique fait chuter les cours du pétrole

Il y a quelques jours à peine, on spéculait sur l’inévitable hausse du pétrole à 100 $ le baril aux États-Unis.

Même l’idée du président américain Joe Biden d’utiliser les réserves de son pays pour atténuer la douleur à la pompe pour les Américains semblait n’être qu’un ralentisseur pour certains observateurs.

Et PLOUF ! Les prix du pétrole sont tombés à des niveaux jamais vus depuis septembre en raison des inquiétudes liées à la pandémie. Le West Texas Intermediate, le prix de référence du pétrole en Amérique du Nord, a chuté de plus de 10 $ US vendredi, ou 13 %, pour s’échanger sous les 69 $ US le baril.

Les inquiétudes concernant une nouvelle version du virus COVID-19, qui pourrait réduire à la fois la croissance économique et la consommation de carburant, ont provoqué la baisse. La nouvelle a prouvé une fois de plus à quel point les marchés sont instables.

“Je pense que le marché a oublié COVID”, a déclaré Al Salazar, vice-président de la division du renseignement d’Enverus.

En fait, l’épidémie n’a jamais vraiment disparu. Cependant, de nombreuses personnes pensent que des jours meilleurs sont en route.

Les fortes augmentations des prix par rapport à l’année précédente ont renforcé l’humeur positive pour le pétrole, qui a été stimulée par l’augmentation de la demande d’énergie alors que les pays sortaient des blocages pandémiques et des restrictions sanitaires.

Ce dévissage des cours du pétrole a lieu alors que l’Opep+ se réunira la semaine prochaine, le 2 décembre, pour discuter de la politique de production pour 2022.

Salima Morsli

Reporter Analyste @ Aldjazair.org

Articles similaires

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x