InternationalMoyen-Orient

Le déblocage des fonds iraniens, signale-t-il un retour des Américains à l’accord sur le nucléaire ?

Lundi, le ministère iranien des Affaires étrangères a implicitement reconnu des rapports précédents selon lesquels Téhéran avait accédé à une partie de son argent interdit à l’étranger, mais a refusé de divulguer des détails.

La semaine dernière, le PDG de l’agence de presse gouvernementale, IRNA, et une publication liée aux Gardiens de la révolution ont déclaré que l’Iran avait débloqué 3,5 à 4 milliards de dollars en espèces gelées, mais n’a pas précisé quels pays l’avaient fait.

Lundi, des journalistes ont interrogé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Saeed Khatibzadeh sur la situation. “Nous ne partageons les détails avec personne pendant les sanctions”, a-t-il répondu. Si la banque centrale le juge bon, elle peut faire une déclaration.”

“Nous avons diverses sources à l’extérieur”, a-t-il déclaré, “et comme vous le savez, nous avons progressivement libéré ces actifs qui entrent dans notre économie”. Le fait que nous importions des marchandises indique que ces ressources reviennent progressivement au pays, et non d’une source unique. C’est tout ce que je voudrais dire.”

Les remarques de Khatibzadeh étaient suffisamment larges pour englober un large éventail d’options. L’Iran essaie peut-être de faire preuve de fermeté avant les pourparlers nucléaires, qui doivent commencer dans deux semaines, en affirmant qu’il n’est pas dans une situation financière catastrophique. Il est également probable que la réclamation soit basée sur la récupération de l’argent des récentes expéditions de pétrole illicites, plutôt que sur des fonds qui ont été gelés par d’autres pays comme la Corée du Sud et l’Irak.

Bien que les Etats-Unis souhaitent un retour à l’accord de Vienne déchiré par Trump, l’entité juive et allié “inconditionnel” essaye de torpiller ce retour coûte que coûte. Le gouvernement d’extrême droite au pouvoir en Israël depuis des décennies prône pour une approche militaire contre l’Iran.

Mohammed Mezouar

Éditorialiste en Chef

Articles similaires

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x