Afrique

Le Mali donne 72 h au représentant de la Cédéao pour quitter le pays

L’administration de transition du Mali a donné 72 heures au représentant spécial de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour quitter le pays après avoir pris des “activités incompatibles avec ses fonctions”, selon le ministère des Affaires étrangères.

Au vu de ses activités incompatibles avec son rôle, le gouvernement de la République du Mali a décidé de désigner le représentant spécial de la CEDEAO au Mali persona non grata, selon un communiqué du gouvernement diffusé lundi à la télévision d’Etat.

À la suite du coup d’État militaire d’août 2020, la CEDEAO, la plus grande organisation politique et économique d’Afrique de l’Ouest, a pressé le Mali d’honorer sa promesse d’organiser des élections présidentielles et parlementaires en février 2020.

On ne sait pas ce qui a motivé l’expulsion d’Hamidou Boly. Cependant, cela s’est produit à un moment où les autorités militaires maliennes subissaient une pression croissante pour céder l’autorité aux civils.

Adama Cissoko

Report Afrique @ Aldjazair.org

Articles similaires

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x