AlgérieFrance

Le ministre de l’intérieur français, Moussa Darmanin, a-t-il menti sur les chiffres des migrants algériens ?

Le président algérien a accusé sans ambages Gérald (Moussa) Darmanin ouvertement de mensonge sur les chiffres des expulsions le comparant à un adepte du “Karcher” en référence à la déclaration de Nicolas Sarkozy, l’ancien président français condamné récemment à 1 an ferme pour des faits de corruption. Nicolas Sarkozy qui depuis son passage à l’élysée a renvoyé toute la droite française à l’âge de pierre dans un pays ou un candidat à la présidentielle tomba pour une affaire de costumes … Incroyable mais vrai.

Un mensonge flagrant selon Tebboune sur le nombre de migrants algériens illégaux à renvoyer en France. « Il n’y a jamais eu 7 000 [Algériens à expulser]. La France nous a parlé de plus de 94 [Algériens]. a déclaré le président dans une interview accordée à divers médias algériens.

Ce n’est pas avec des adeptes du Karcher que les relations franco-algériennes s’amélioreront.”

La France ne devrait pas traiter l’Algérie comme la Tunisie ou le Maroc dans sa décision de réduire considérablement les visas pour les ressortissants de ces pays. Il a déclaré que la question des réductions de visas relève de la souveraineté de tous les États, y compris l’Algérie, à condition qu’elle suive les accords d’Évian et de 1968, qui prescrivent certaines mesures. Il argumente.

Ces accords permettent aux Algériens d’accéder à la France sous un régime spécial qui facilite leur entrée. Elle leur accorde la liberté de s’établir comme commerçants ou indépendants et leur permet d’accéder plus rapidement aux titres de séjour valables pour une durée de 10 ans. « Ne nous mélangez pas […]. Il a dit que l’Algérie est une nation spéciale et a ajouté : « Il y a des accords qui nous lient. “

Le président Tebboune a déclaré : « La liste 2020 et les listes 2021 comptaient 94 cas dont 21 ont été acceptés et 16 ont été rejetés ». Ce sont des terroristes et ils ne rentreront pas [en Algérie]. Il a expliqué qu’ils venaient de Syrie […]. Il y a des binationaux ici qui n’ont pas de famille.

« Moussa Darmanin a construit un gros mensonge », a déclaré Monsieur Tebboune. Il adressa l’accusation au ministre français de l’Intérieur. Moussa est le patronyme du milieu, en hommage à son grand-père, un carabinier algérien de la Seconde Guerre mondiale.

“Ce ne sont pas des choses qui peuvent être résolues par la presse”, a déclaré le président algérien. Il a ajouté : “Je ne vais pas parler dans un journal pour le populisme ou la campagne électorale.” C’est totalement faux. “

La France a annoncé le 28 septembre une réduction des visas de moitié pour l’Algérie, le Maroc et d’un tiers pour la Tunisie, citant le refus de ces pays de délivrer des laissez-passer consulaires pour le retour des immigrés français.

Alger a répondu le lendemain en convoquant François Gouyette, l’ambassadeur de France, pour lui faire part d’une “plainte formelle du gouvernement algérien” à la suite d’une décision française unilatérale affectant la qualité et la fluidité du trafic.

Alors que l’espace aérien algérien stratégique se referme pour la France durablement d’après les observateurs, tout le monde se questionne sur les réels bénéfices pour Macron de déclencher une crise diplomatique avec divers pays (Maghreb, USA, Mali) basés sur des mensonges afin de contrecarrer une société qui se droitise en période pré-électorale. Une société excessivement obsédée par la race et les Africains sur son sol, soulignaient les médias internationaux.

Mohammed Mezouar

Éditorialiste en Chef

Articles similaires

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aissata
Aissata
1 mois il y a

Un exemple des diableries que Paris est capable de faire sur son propre territoire, imaginez vous en Afrique …

Bouton retour en haut de la page
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x