A la uneAlgérie

Le pass vaccinal est désormais requis en Algérie

L’Algérie a commencé dimanche à exiger un “pass vaccinal” pour entrer dans un large éventail de lieux publics, dans le but d’augmenter le faible taux de vaccination du pays et de surmonter les hésitations vaccinales qui ont laissé des millions de vaccins inutilisés.

Le pass est désormais obligatoire pour toute personne entrant ou sortant d’Algérie, ainsi que pour les installations sportives, cinémas, théâtres, musées, mairies et quelques autres sites. Cela s’applique également aux hammams – les bains publics qui sont populaires dans toute la région.

Moins d’un quart de la population algérienne a reçu ne serait-ce qu’une seule dose de vaccin, la règle sera donc difficile à appliquer. Il a été annoncé dans un communiqué du gouvernement samedi soir et est entré en vigueur dimanche, ne laissant pas aux Algériens et aux entreprises le temps de se préparer.

Le gouvernement a déclaré que la mesure visait principalement à faire face à un rebond des infections de la variante delta. Seuls deux cas de la variante omicron ont été confirmés en Algérie, mais les autorités se préparent à plus. Le gouvernement a indiqué que d’autres mesures pourraient être prises dans les prochains jours en fonction de l’évolution de l’épidémie.

Les chiffres officiels montrent que l’Algérie a enregistré 6 230 décès liés au COVID, dont sept la semaine dernière, et 217 000 cas au total. Mais même les membres du comité scientifique du gouvernement admettent que les chiffres réels sont bien plus élevés. Par crainte d’être blâmés pour avoir contracté le virus ou d’autres stigmates, certains Algériens gardent leurs infections secrètes, ce qui met alors d’autres en danger.

Mohammed Mezouar

Éditorialiste en Chef

Articles similaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x