AlgérieMaghreb
A la Une

Sahara Occidental : les motivations de l’attaque sur des civils algériens

Les déboires territoriaux de la couronne marocaine remontent dans le temps avec ses voisins et persistent avec une longévité inquiétante pour Madrid. Il est vrai que Ceuta et Melilla n’ont rien à faire dans les mains des Espagnols. Mais qu’a fait l’armée marocaine pour les récupérer ?

En 2021, l’Algérie partage ses frontières avec 7 pays et n’a aucun problème avec eux excepté avec le Maroc, qui lui, partage ses frontières avec 4 pays avec lesquels il est en conflit territorial/politique – Mauritanie, Algérie, Sahara Occidental et Espagne. Il ne faut pas avoir fait des études supérieures pour identifier l’origine des troubles dans la région.

Mais quand Trump et Israël s’en mêlent à la barbe de l’ONU et du droit international en déplaçant la guerre du Moyen-Orient en Afrique du Nord, alors  le ton monte d’un cran, puis de deux pour mener à la mort de trois civils algériens en terre sahraouie.

L’Algérie dans sa sagesse inattendue préfère explorer la piste de l’ONU et porter l’incident au niveau d’organisations internationales. Pour le moment, et même si elle dispose déjà de tous les éléments à l’origine de la mort de ses ressortissants entre Bir Lahlou et Ain Ben Tili. Quand l’Algérie dit que cela ne restera pas impuni, je crois que nous pouvons la croire.

Maintenant, le monde sait aussi que l’Algérie ne ciblera pas des civils lâchement et encore moins avec des drones et des missiles, ça serait une attaque disproportionnée, et même en état de guerre ça reste un crime … De guerre, mais un crime quand même. 

Donc, Alger mise sur le droit international pour porter sa cause. Contrairement au Maroc, l’Algérie n’est pas intéressée par des attaques sur le peuple marocain, elle cible la monarchie narco-terroriste directement. 

Toutefois, ce qui interpelle, ce sont les motivations d’une telle attaque:

Provoquer la partie algérienne et l’entraîner dans le conflit entre le MAroc et la RASD afin de polariser l’attention sur l’Algérie et le Maroc. C’est le but ultime de la manœuvre. Une manœuvre risquée, mais calculée avec une signature sioniste familière des complots et assassinats ciblés. Alger ne se laissera pas prendre au jeu perfide du makhzen et répliquera, pas par la force, mais avec la sagesse. Tout en faisant savoir au Maroc de préparer trois cercueils d’avance, quoiqu’il arrive, même si une guerre n’est pas “voulue”.

Le Maroc, sur les conseils de ses alliés, veut aspirer l’Algérie dans un conflit militaire de basse intensité afin d’induire celle-ci en partie prenante aux yeux de l’ONU. Ce que l’Algérie refuse depuis des décennies catégoriquement, car ça éluderait l’autodétermination du peuple sahraoui, qui doit rester la question centrale.

Manœuvre qui a indéniablement faillie et qui coûtera un certain prix au royaume a l’international et au niveau africain. Quels conseillers ont ils bien pu croire que l’Algérie s’inviterait au Sahara Occidental sur des provocations de Rabat ? Si l’Algérie rentre en guerre, ça sera un autre front directement entre les deux pays ce qui enrage Rabat depuis de nombreuses décennies. Ne pas pouvoir entraîner la nerveuse et surarmée Algérie dans le dossier Sahraoui militairement et directement, dossier qui relève de l’ONU… Quoique les Marocains en disent.

En conclusion, l’Algérie ne tombe pas dans le piège tentant de la vengeance de ses civils, mais dispose d’options infinies pour les venger, sans entrer en confrontation directe. D’autre part, un Maroc avec 30 % de PIB de moins que son voisin algérien, hyper dépendant au tourisme et aux investissements étrangers, sans énergie fossiles et une dette abyssale qui voudrait partir en guerre avec une Algérie armée jusqu’aux dents relève du suicide et se retrouverait avec son patrimoine si cher irrémédiablement défiguré.

La pression maximale exercée par l’Algérie sur le voisin de l’Ouest semble avoir fait perdre pied a la monarchie frustrée qui tente un nouveau coup de théâtre au Sahara. Il semble que la pièce soit déjà connue d’Alger.

Mohammed Mezouar

Éditorialiste en Chef

Articles similaires

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x