A la uneMoyen-Orient

Silence assourdissant de la presse mondiale après l’agression d’un journaliste palestinien par un extrémiste juif

Le vidéojournaliste palestinien Fayez Abu Armeleh a été attaqué par un manifestant israélien de droite aujourd’hui alors qu’il couvrait des événements sur le terrain à l’extérieur de l’hôpital où le gréviste de la faim Hisham Abu Hawash est détenu.

 

Abu Hawash a accepté de mettre fin à sa grève de la faim de 141 jours hier après que les autorités israéliennes ont accepté de le libérer le 26 février. Il est détenu depuis le 27 octobre 2020 sans inculpation ni jugement.

Le vidéojournaliste d’Anadolu, Abu Armeleh, couvrait les manifestations devant le centre médical Shamir lorsque des Israéliens l’ont attaqué, le faisant tomber au sol avec une blessure à la tête.

Bien qu’il y ait eu une forte présence policière à l’extérieur de l’hôpital, l’agresseur n’a pas été capturé et son identité reste inconnue.

L’attaque a été capturée lors d’une émission en direct sur Al-Ghad TV avec l’homme vu avec le visage couvert, un drapeau israélien noué autour du cou, insultant et battant le journaliste.

La presse occidentale, elle reste murer dans sa banalisation de l’islamophobe, surprotection des populations juives, accusations frivoles d’antisémitisme, occupation violente sans condamnation du camp “démocrate” … merci a the Middlea-East Monitor pour ces images.

Ali Mezouar

Éditorialiste en Chef

Articles similaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x