Afrique

Solidarité africaine : si le Mali en fait la demande, Alger prête à envoyer des troupes

Abdelmadjid Tebboune a déclaré dans une interview, que le pays est prêt à envoyer des troupes au Mali, si les autorités de Bamako en font la demande, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Au centre de l’accord de paix signé entre les autorités maliennes et les principaux chefs des groupes armés, l’Algérie veut s’impliquer davantage dans la crise sécuritaire qui secoue le Mali. Selon le président algérien Abdelmadjid Tebboune, son pays est prêt à intervenir militairement au Mali, si les autorités de Bamako font la demande. La déclaration du dirigeant algérien intervient après le renforcement de la coopération entre l’Algérie et le Mali.

Selon plusieurs sources, de nombreux soldats algériens ont été formés par la Russie pour intervenir au Mali, afin d’aider le pays à rétablir l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue de son territoire. L’Algérie est la deuxième puissance militaire en Afrique et un éminent responsable de l’accord d’Alger.

Début juin, le chef de l’Etat algérien avait déclaré dans une interview accordée au Magazine Le Point, que son pays ne « laissera jamais le nord du Mali devenir un sanctuaire pour les terroristes, ni permettra une partition du pays »« Pour régler le problème au nord du pays, il faut y redéployer l’Etat. Via les accords d’Alger, nous sommes là pour aider Bamako, ce que nous faisons déjà avec la formation des militaires maliens », a-t-il expliqué, ajoutant:  » En Afrique et dans le monde arabe nous sommes leaders contre la lutte antiterroriste. Cette expérience a bénéficié à tous les pays occidentaux, y compris les Etats-Unis… ».

La Russie a invité, début octobre, six cent soldats algériens en Ossétie du Nord afin de sécuriser ensemble la junte militaire malienne. Pire, cette formation militaire a été dispensée aux cotés des mercenaires de la société Wagner, dont l’arrivée à Bamako est imminente. Au grand dam du président français inquiet qui craint un départ sans gloire des troupes françaises du Mali. Ce qui pourrait miner sa campagne électorale pour la Présidentielle.

Une alliance Alger-Moscou-Bamako semble prendre forme pour éviter l’embrasement du Mali après des années d’impuissance, voire d’amplification des violences dans la région depuis l’arrivée de Barkhane.

Adama Cissoko

Report Afrique @ Aldjazair.org

Articles similaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] Aldjazair.org, 09/11/2021 […]

Bouton retour en haut de la page
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x