AlgérieInternational

Un numéro vert bientôt en place pour la diaspora algérienne dans les consulats

Siège du ministère des Affaires étrangères

Le Conseil des ministres, réuni hier sous la présidence d’Abdelmadjid Tebboune, a approuvé la proposition faite par Ramtane Lamamra, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, concernant la mise en place d’un numéro vert, au niveau des ambassades et consulats. , à la disposition des membres de la communauté nationale, afin de leur assurer une protection permanente et immédiate, et d’être à l’écoute de leurs préoccupations en cas de harcèlement extérieur. A noter que certaines ambassades algériennes disposent déjà d’un numéro vert, mais destiné uniquement à l’accompagnement en cas de décès d’un ressortissant algérien à l’étranger.

L’idée de Ramtane Lamamra est d’étendre l’opération à toutes les représentations diplomatiques algériennes, non seulement pour gérer les dossiers, mais aussi en cas de “harcèlement” des membres de la communauté nationale. Ce qui est entièrement nouveau et illustre la renaissance de la diplomatie algérienne, qui semble déterminée à sauvegarder les Algériens où qu’ils soient. Lors du Conseil des ministres, d’autres sujets clés ont été abordés, comme la rentrée universitaire et la formation professionnelle. Dans ce contexte, le président Tebboune a demandé à son administration de concevoir des mécanismes appropriés dans le but d’orienter l’université vers des spécialisations supplémentaires en sciences exactes et en technologie.

Il a été également suggèré de former des « villes universitaires spécialisées » en fonction des capacités des différents établissements universitaires ainsi que de leurs environnements économiques et sociaux. Le président Tebboune plaide pour l’inclusion de l’expertise universitaire dans une variété de programmes visant à atteindre la souveraineté numérique. Tout en insistant sur une formation de qualité et l’accès aux meilleures ressources, le Chef de l’Etat insiste sur la nécessité d’une formation et d’un encadrement scientifique renforcé dans les écoles d’intelligence artificielle. et les mathématiques, auxquelles les meilleurs élèves classés au niveau national doivent avoir accès.

Si ce numéro vert, promis aux ressortissants algériens à travers le monde, est mis en place et fonctionne réellement avec une exécution sans accroc, on pourra alors devoir à Ramtane Lamamra d’être l’homme providentiel. Selon le journal algérien l’Expression, dans un article appelé “La main tendue” le ministre des affaires étrangères se prépare a généraliser la mise en place d’un numéro vert pour servir la communauté algérienne à travers le monde et notamment pour leur apporter une assistance en cas de harcèlement. 

Salima Morsli

Reporter Analyste @ Aldjazair.org

Articles similaires

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x