Algérie

Un partenariat dans le solaire entre la Turquie et l’Algérie ferait de l’ombre aux Européens

Le ministre algérien de l’Energie, Mohamed Arkab, a rencontré hier le président de la société turque Kalyon Enerji, Mortada Atta, pour discuter du renforcement de la coopération dans le domaine de l’énergie.

Cela s’est produit lors d’une réunion à Alger, en présence de l’ambassadeur turc Mahinur Ozdemir Goktas, selon un communiqué du ministère algérien de l’Energie et des Mines.

“Les deux parties ont discuté de la coopération entre l’Algérie et la Turquie dans le domaine de l’énergie et des mines et ont discuté des opportunités de commerce et d’investissement entre les entreprises du secteur de l’énergie et des mines [en Algérie] et les entreprises turques”.

Kalyon Enerji a exprimé “son fort intérêt pour le marché algérien, et sa volonté d’investir dans les domaines des énergies renouvelables, la fabrication de panneaux solaires localement, et l’exploitation du silicium, qui sert à la fabrication de cellules photovoltaïques”, selon le déclaration.

Par ailleurs, le ministre algérien a exprimé “la disposition de l’Algérie à élargir la coopération avec la Turquie pour y inclure des domaines d’intérêt commun”.

La compagnie pétrolière publique algérienne, Sonatrach, met actuellement en œuvre un projet pétrochimique dans l’Etat d’Adana, au sud de la Turquie, en partenariat avec la holding turque Rönesans.

Mohammed Mezouar

Éditorialiste en Chef

Articles similaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x