AfriqueAlgérieFranceMaghrebMoyen-Orient

Who’s who des médias anti-algériens

D’une manière assez flagrante sur la toile aujourd’hui comme sur le papier hier, un large éventail de médias qui souvent appartiennent aux mêmes sphères d’influence ressassent religieusement une propagande anti-algérienne. Le plus souvent, c’est une presse en ligne faiblarde avec peu de sources d’informations substantielles, sous-estimant les nouvelles générations et leurs capacités à obtenir de l’info non-mensongère.

Les cibles de tout ce beau monde sont tantôt les dirigeants algériens, tantôt l’armée du pays et assez souvent sa diaspora qui fait les plumes chaudes de ces moulins de blog posts et d’articles souvent bâclés. Toutefois, les publications les plus raffinées sont basées à Paris pour la plupart et elles contrastent avec les plus criardes du royaume alaouite voisin. Les plus sournoises, elles, se doivent au lobby sioniste et sa riche presse variée.

Rares sont les critiques objectives avec une connaissance réelle de l’Algérie ou de ses problématiques. Il ne s’agit que de tabassage médiatique continuel. Un vrai fond de commerce pour certains grâce aux campagnes de pay per click et diverses publicités Google qui rapportent un certain flux en devises. D’autres bénéficiant de l’argent public de la part de divers ministères à moins d’appartenir à de grands groupes de presse propriété d’un riche homme d’affaires au penchants politiques reconnus. Certains éléments de cette presse artisanale y vont même solo et rencontrent en chemin des acheteurs de trafic internet de tous bords.

Le point commun étant le parfait ennemi : l’Algérie, les Algériens et les Algériennes. 

Voici un petit tour d’horizon non-exhaustif de cette faune médiatique dont le but est de détourner le vrai débat des positions algériennes qui dérangent :

Mondafrique.com

Dans le style sensationnel et complotiste qui n’a jamais vraiment digéré l’avènement d’une Algérie non-française qui continue avec brio de faire de l’Afrique son fonds de commerce nous avons le site www.Mondafrique.com

Tenu de la cave au grenier par un artisan de la presse françafricaine Nicolas Beau basé à Paris.

Il suffit de se rendre sur la rubrique Algérie pour lire deux ou trois articles et le fast checking révèle immédiatement des exagérations constantes, des faits non vérifiés et une précipitation dans le jugement… Voire des accusations.

Afrik.com 

Voici une autre adresse qui se veut spécialiste de l’Afrique noire et du Maghreb ”administrée” depuis Paris selon nos recherches par un certain Antoine Ganne, fonctionnaire de l’État français.

Plus nuancé que le grossier Mondafrique et avec parfois des infos correctes, mais une tendance tout de même à la mise en scène avec quelques pépites çà et là.

Hespress.com

Journal électronique marocain en plusieurs langues fondé par les frères Guennouni et au service de sa majesté. Ici, c’est le boulet rouge royaliste contre tous les critiques envers le Maroc. Il a le mérite d’être clair et souvent sur la défensive, il n’a toutefois pas de ligne éditoriale claire. Un organe médiatique typique du makhzen.

Barlamane

Une autre pépite marocaine fondée par l’ancien directeur de communication du ministère de l’Intérieur du royaume, c’est pour dire les débouchés professionnels qu’offre le voisin de l’ouest

Des publications répétitives, mal écrites, agressives, mensongères… Un organe du pouvoir marocain parmi tant d’autres.

Leechos.fr 

Très souvent leschos surprennent par leur articles grinçant ou leurs portraits assez “ Charlie” d’une presse qui confond la liberté d’expression et injures ou diffamation. Vieilles tactiques pour vendre du papier, pas sûr qu’elle s’applique à la tendance online. Surtout quand on connaît les origines du journal fondé pour diffuser de l’actualité essentiellement économique.

Un échantillon ci-dessous à lire du portrait assez perso en somme du président algérien “mis en cause” pour la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc.

Par Henri Gibier directement et en personne, le Directeur de la rédaction et éditorialiste.

Lire ici

Mediapart.com

À noter aussi, Mediapart qui n’est pas spécialement anti-algérien et a même une tendance à plutôt parler en faveur des minorités ou de la décolonisation. Celui-ci nous a grandement surpris avec ce dernier post d’un certain Rachid Barbouch.

D’emblée, le post n’a pas été très bien suivi et seulement limité à une publication sur la partie blog du site, donc une présentation assez secondaire. Mais tout le monde s’accorde à dire y compris mes confrères européens que c’est mal écrit et très expéditif dans l’analyse avec sans doute une plainte pour diffamation qui se perd si le chef d’état major de l’armée algérienne n’en avait cure.

Je vous laisse lire cette médiocrité dont Mediapart ne nous a pas forcément habitués.

Valeurs actuelles

Toujours depuis la France et sa presse variée, ce magazine à l’origine hebdomadaire avec depuis quelques années une version en ligne quotidienne aux opinions d’extrême droite assez trempées. VA est curieusement entre les mains d’un homme d’affaires libanais, naturalisé français.

VA et c’est le moins qu’on puisse dire, a toujours “l’Algérie et les Algériens au cœur dans ses publications”.

Un petit portrait rapide de son propriétaire pas “très catholique” extrait de Wikipédia :

Milliardaire, considéré comme un homme de réseaux et un intermédiaire influent, il a connu des relations contrastées avec l’État français, et a été cité dans différentes affaires, dont une mise en cause dans le scandale financier dit de la « dette cachée » au Mozambique.

Le 5 mars 2015, Yves de Kerdrel, directeur de la publication de Valeurs Actuelles, est condamné par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris à 3 000 € d’amendes pour provocation à la discrimination, la haine ou la violence envers les Roms et diffamation pour un dossier consacré aux Roms 35…

Autres journaux en ligne de propagande anti-algérienne notoires:

Bladit.net , Atlasinfo, Morocco world news, maroc diplomatique, challenge.ma, I24news, Jewish Morocco news

Conclusion:

La liste est longue et les Algériens du monde entier savent que ce que leurs officiels répètent n’est pas forcément une rhétorique pour mieux régner sur un peuple en élevant la menace sécuritaire. Les ennemis sont bien là, à travers diverses formes, ils mutent même parfois avec les récents rapprochements hors normes dans la région.

Le peuple souhaite de tout cœur que ces mêmes officiels qui tournent la vis sur la presse régulièrement dans le pays, sauront distinguer la presse libre et patriote de la presse sécessionniste. Le peuple algérien dans sa grande majorité soutient le droit de diffuser de l’info depuis l’Algérie et sur l’Algérie librement dans le respect des lois du pays. 

Dans cette vision, il attend de la justice algérienne qu’elle fasse preuve de transparence et d’équité pour ne pas compromettre l’élan démocratique inévitable qui a pris son envol dans notre pays depuis les années 60 et bien avant…

Mohammed Mezouar

Éditorialiste en Chef

Articles similaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x